L’équipe mobile de dépistage EHPAD

L’équipe mobile de dépistage EHPAD

Charlotte Berthelot, étudiante en Master 2 Recherche Microbio-Immunologie (Unité EA-3671, S. Pereyre) et en DES de biologie Médicale, est mobilisée dans les EHPAD de la métropole bordelaise depuis le début de la crise de la Covid-19. Elle nous raconte son expérience.


La plateforme Ville-Hôpital Covid du CHU de Bordeaux a mis en place une équipe mobile de dépistage dans les EHPAD de Bordeaux et sa métropole. Cette équipe se déplace dès qu’un cas de Covid-19 a été confirmé au sein de l’établissement et dépiste l’ensemble des résidents du secteur ainsi que le personnel soignant de l’EHPAD. « Cette équipe supervisée par le Professeur Cazanave, infectiologue au CHU de Bordeaux, est composée de différents professionnels de santé : des médecins, des internes de médecine et de pharmacie, des infirmiers et des étudiants infirmiers. Pour chaque mission de dépistage, l’équipe est composée de 11 personnes : un médecin sénior qui supervise l’équipe, un interne coordinateur, et 9 internes et infirmiers répartis en trois trinômes. Chaque trinôme se compose d’un interne de biologie et de deux internes de médecine et/ou infirmiers. Ces deux personnes rentrent dans la chambre du résident, l’une d’elles effectue le prélèvement naso-pharyngée et l’autre l’aide à respecter les conditions d’asepsie nécessaires afin de réduire le risque de contamination (procédure d’habillage et de déshabillage, règles d’hygiène strictes). L’interne de biologie est la personne « propre » restant en dehors de la chambre et elle est responsable de l’identitovigilance», explique Charlotte Berthelot.

L’équipe est également accompagnée d’ambulanciers qui effectuent les trajets entre les EHPAD et le CHU afin de transmettre les prélèvements à l’Accueil de Biologie Centralisée pour enregistrement.

En tant qu’interne de biologie, le rôle de Charlotte Berthelot concerne essentiellement le domaine du pré-analytique : « Je veille à l’identification correcte de l’échantillon, au remplissage du bon de prescription avec toutes les informations obligatoires pour l’enregistrement (date et heure du prélèvement, médecin prescripteur, identification du résident…etc.). Les prélèvements faisant partie intégrante de mon futur métier de biologiste, j’ai également été formée au prélèvement naso-pharyngé, ce qui m’a permis de pouvoir en réaliser certains lors des missions EHPAD. »

Les résultats des PCR Covid-19 sont récupérés le lendemain et communiqués au médecin coordinateur de l’EHPAD.

Mobilisée 2 à 3 fois par semaine sur la plateforme Ville-Hôpital, Charlotte Berthelot trouve le temps de concilier la rédaction de son mémoire et son stage de M2 en télétravail.

LOGO-UNIVERSITE-BORDEAUX inserm57x16mmHD logo cnrs chu bergoni
Mentions Légales