Eminente distinction pour Daniel Klionsky

Eminente distinction pour Daniel Klionsky

Daniel J. Klionsky, Professeur à l’Université du Michigan, a reçu le titre et les insignes de docteur Honoris Causa de l’Université de Bordeaux le jeudi 14 novembre 2019.

Retour sur cette collaboration de longue date avec l’Université (et notamment les Drs Nadine Camougrand et Muriel Priault de l’IBGC ainsi qu’Amélie Bernard du LBM).

Connu comme étant l’un des pionniers de l’autophagie, Daniel Klionsky intervient depuis 2 ans au sein de l’Université. Muriel Priault, Chargée de recherche CNRS à l’IBGC, est à l’initiative de cette demande de distinction à l’attention de Daniel Klionsky. Pour elle, « l’implication de Daniel ces deux dernières années dans l’enseignement pour le Master 2 de biochimie a été une expérience unique pour les étudiants et la communauté scientifique de Bordeaux ». En effet, depuis 2018, ce biologiste cellulaire de formation s’est rendu 2 fois à Bordeaux afin de donner une conférence plénière grand public, des cours aux étudiants de M2 Biochimie, mais également rencontrer les étudiants intéressés par ce domaine de recherche afin de répondre à toutes leurs questions, qu’elles soient scientifiques ou concernent leur orientation professionnelle. « Très impliqué dans la pédagogie innovante, je pensais que son intervention pourrait bénéficier à l’Université », explique Muriel Priault.

En effet, Daniel Klionsky publie activement sur les méthodes pédagogiques innovantes et « il adapte en permanence ses méthodes d’éducation pour réussir à délivrer de façon la plus efficace possible le message qu’il souhaite faire passer

Muriel Priault et son équipe travaillent depuis 2012 avec le Pr Klionsky qui est une personne clé dans le domaine de l’autophagie. Il a largement contribué à structurer la communauté autour de ce domaine qu’il a défriché, en ayant l’idée de publier un guide recensant les techniques pour produire des résultats fiables et interprétables qu’il met à jour tous les 4 ans. La prochaine version paraîtra en 2020. Tous les chercheurs du domaine sont signataires de ce manuel, « cela fait des centaines de cosignataires », s’enthousiasme Muriel Priault, « c’est à la fois valorisant et en même temps, c’est aussi un pacte entre nous, on s’engage à utiliser les bonnes pratiques ». Adepte des méthodes de communication innovante, Daniel Klionsky a également, avec l’aide d’un chorégraphe, mis en scène la dynamique de l’autophagie, à travers un ballet. Son prochain objectif est de réussir à délivrer un message scientifique à des personnes qui sont aveugles.

Le titre et les insignes de Docteur Honoris Causa qu’il a reçu le 14 novembre dernier au Domaine du Haut Carré à Talence récompensent des années de recherche et d’engagement dans le domaine.

« Dan était très impressionné de parler dans un lieu avec un tel décor. Et lorsqu’il a appris qu’un de ses prédécesseurs était Ban Ki-moon, la pression commençait à monter ! » raconte Muriel Priault.

Son discours d’acceptation n’était pas un discours scientifique : il a ainsi raconté qui il était quand il était petit, de quoi il rêvait et quand il a su qu’il voulait faire ce métier, comment il a choisi cette thématique de recherche à son corps défendant !… « Il a commencé par une photo de classe et a raconté des anecdotes personnelles, le tout avec beaucoup d’humour ».

Daniel Klionsky a également expliqué les difficultés qu’il a rencontrées au moment où il a débuté ses recherches dans ce domaine et notamment les financements impossibles à obtenir sur un sujet qui n’existait pas encore.

Muriel Priault conclut en expliquant qu’ « il a réellement été un pionnier de le domaine de l’autophagie, il a contribué à l’amener à l’avant-scène internationale et il a largement participé à la reconnaissance de ce domaine qui a culminé par l’attribution du Prix Nobel de Médecine au japonais Yoshinori Ohsumi en 2016».

LOGO-UNIVERSITE-BORDEAUX inserm57x16mmHD logo cnrs chu bergoni
Mentions Légales